©P. Loisy

GRAND PRIX RÉNOVATION DURABLE

La rénovation est un enjeu majeur du 21ème siècle. Elle permet aux territoires de bénéficier de bâtiments plus performants sans devoir en construire de nouveaux, qui nécessitent d’artificialiser davantage les sols et émettent plus d’émissions de carbone. Ce Grand Prix récompense des projets exemplaires remarqués par leur jury thématique pour leurs points forts allant au-delà de leur catégorie d’origine.

Le jury d'experts

Merci à Méka Brunel de Gecina, à Denis Girou de l’EPFA Guyane, à Claire-Sophie Coeudevez de Medieco, à Franck Le Nuellec du CCCA-BTP et à  Julien Hans du CSTB pour la qualité de leur travail.

Découvrir leur biographie

Le choix du jury

Le gagnant est le Lycée de Brequigny à Rennes. L’enjeu de rénovation est majeur et nous avons pris beaucoup de retard en France. Il est donc essentiel de travailler vite et bien. C’est exactement ce que nous propose ce Lycée, qui ressemble à des centaines d’autres lycées construits en France pendant les 30 glorieuses.

La rénovation d’un lycée est toujours un enjeu et le choix du hors-site fait sur ce projet est le bon. Cela a permis de réduire les nuisances et de mieux organiser le calendrier d’intervention, car la rénovation s’est faite en site occupé. Le tout avec des coûts très compétitifs. En 2021, rénover, c’est aussi entamer une vraie démarche carbone. C’est le cas ici, avec des biosourcés et du bois. Nous avons été conquis !

Nous avons choisi de donner une mention à Green Factory, à Lyon, une ancienne usine transformée en bureaux. Rénover implique, par essence, d’intervenir sur un parc diversifié. Il était donc important pour nous de nous intéresser à un bâtiment comme Green Factory. C’est un patrimoine parfois oublié et détruit, alors que ces vieilles usines des années 60 ont un vrai potentiel quand il est bien exploité. Et rénover de tels bâtiments en ville permet d’éviter d’artificialiser des sols en périphérie.

Notre 2e mention porte sur une maison individuelle, Paille’House, une maison située dans un village de l’Eure & Loir.  C’est plus qu’une simple rénovation. C’est la réutilisation d’un hangar agricole, dans lequel on a construit une maison. Dans le rural et le périurbain, c’est un projet largement reproductible, qui représente une vraie alternative au neuf. Les coûts sont maîtrisés, ce qui correspond bien au tissu socio-économique local. L’usage de la paille est aussi très intéressant.

La 3e mention est attribuée à la Transformation de bureaux en 288 logements, Paris 19e. Nous avons voulu distinguer ici le changement d’usage, la réversibilité du bâtiment. Cet ancien immeuble de bureaux accueille désormais un centre d’hébergement de l’Armée du Salut, et une résidence pour étudiants et jeunes travailleurs. Primer un bâtiment ayant changé d’utilisation nous semblait très intéressant, à un moment où, télétravail aidant, nous allons nous retrouver avec des milliers de m² de bureaux vides et toujours autant de besoins en logements.

La remise du prix - Cérémonie France

Retour vidéo sur la séquence Rénovation de la cérémonie de remise des prix qui a eu lieu le 8 juin dernier. Retrouvez Méka Brunel annoncer le gagnant. Autour de la table : l’animateur Sylvain Lévy-Valensi (RadioImmo/BatiRadio), Véronique Pappe (Construction21) et Christian Brodhag (Construction21). Jérôme Diot, l’un des porteurs du projet de la rénovation du Lycée Brequigny, a eu comme exercice complexe de pitcher son projet en une minute top chrono !

Les gagnants des précédentes éditions